Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Patrick-Dewaere’

Ces Prix, qui récompensent chaque année les espoirs féminins et masculins, généralement « jeunes », du cinéma français et francophone, ont eu lieu ce mercredi 16 mars au Bon Marché, privatisé pour l’occasion, avec des parrains aussi prestigieux que Lancel, les montres Hamilton ou les lunettes Silhouette.

Le prix Romy-Schneider est une récompense attribuée chaque année depuis 1984 (où il a été remis à Christine Boisson pour Rue barbare) à une comédienne, par un jury masculin.

Son équivalent masculin, décerné en même temps par un jury féminin, est le prix Patrick-Deweare, qui a remplacé en 2007 le prix Jean-Gabin, créé en 1981 (avec pour lauréat Thierry Lhermitte pour Clara et les chics types), suite à un désaccord entre l’organisation et la fille de Jean Gabin.

Ainsi, les prix ont cette année été décernés en présence de Mado Maurin et de Lola Dewaere, la mère et la fille de Patrick Dewaere.

Alors qui a succédé à Tahar Rahim et Marie-Josée Croze, vainqueurs en 2010 ?

Le jury, composé de professionnels de la presse, de la télévision, de la radio, du cinéma, du théâtre (15 femmes pour le prix féminin et 17 hommes pour le prix masculin) avait décidé de nommer :

Pour le Prix Romy Schneider

  • Anaïs Demoustier (D’Amour Et D’Eau Fraîche)
  • Leïla Bekhti (Tout Ce Qui Brille)
  • Léa Seydoux (Belle épine)

Pour le Prix Patrick Dewaere

  • Gilles Lellouche (Les Petits Mouchoirs)
  • Raphaël Personnaz (La Princesse De Montpensier)
  • Eric Elmosnino (Gainsbourg (vie Héroïque))

Si les César ont récompensé Leïla Bekhti (meilleur espoir féminin pour Tout ce qui brille) et Eric Elmosnino (meilleur acteur pour Gainsbourg, vie héroïque), ce sont deux autres comédiens qui seront récompensés.

Le prix Romy Schneider revient à Anaïs Demoustier, 23 ans, alors que le prix Patrick Dewaere va à Gilles Lellouche, 38 ans, actuellement à l’affiche de Ma part du gâteau.
C’est Jean Dujardin qui a remis son prix à Gilles Lellouche, tandis qu’Isabelle Huppert remettait le sien à Anaïs Demoustier.

La comédienne succède ainsi à Juliette Binoche (1986), Sandrine Kiberlain (1995) ou Ludivine Sagnier (2003).

Chez les garçons, quelques-uns de ses illustres prédécesseurs : Thierry Lhermitte (1981), François Cluzet (1984) ou Guillaume Canet (2000).

A noter qu’initialement le Prix 2009 devait être attribué à Nicolas Duvauchelle. Mais le règlement du prix stipule que le lauréat doit être présent le soir de la cérémonie. Or, Duvauchelle ne pouvant y assister, c’est son dauphin Louis Garrel qui a été désigné… De la même manière, en 2008, c’est Clotilde Hesme qui, en raison de son absence, laissait sa place à Audrey Dana.

Ce qui biaise déjà pas mal la sincérité de cette récompense, qui arrive parfois à brule-pourpoint pour des comédiens aux CV artistiques déjà bien garnis.

Alors auto-congratulation narcissique du milieu ou véritable tremplin ?

Publicités

Read Full Post »